-
street art
-
+
The new shit
+
off-art-daily.tumblr.com

2 nouveaux :)
+
off-art-daily:

17.10.2012
Jorinde Voigt

Jorinde Voigt, artiste Allemande, née à Frankfurt en 1977. Elle a suivie des parcours différents avant de se consacrer à l’art. De 1996-97 elle a étudié la Philosophie et la Littérature Allemande avant de changer pour la Philosophie et la Littérature Comparative. En 1999 elle a commencé son parcours d’artistes dans des différentes écoles telles que : Royal College of Art à Londres et University of the Arts à Berlin. En 2004 elle reçu un Master en Arts Visuels à Berlin. 
Jorinde Voigt conçoit des structures graphiques immenses qui utilisent des algorithmes. Elle dit, ‘Pour moi, le dessin n’est pas du dessin, c’est de l’écriture de texte. C’est de l’écriture dans une forme très élargie, bien sur. Mais c’est seulement par cette forme très élargie d’écriture qu’un niveau visuel apparaît dans l’écriture d’après un algorithme, qui révèle d’autres informations sur le contenu’1
Elle crée des dessins en utilisant des mediums traditionnels ainsi que le collage. Son style se repose sur un système de notation qui consiste de chiffres et de textes qui traduisent les activités fictives et factuelles. Elle enregistre des situations grâce aux schémas et aux couleurs. La feuille de papier est transformée en espace imaginaire et en même temps en carte visuelle des mouvements et des différents éléments. L’artiste fournit des signes abstraits grâce aux quels elle détournes les réflexes de consommation des images et renvoie le spectateur à sa propre perception. Son but est que l’image déclenche auprès de ce dernier des représentations. On peut supposer que Jorinde Voigt se base sur des questions fondamentales. Avec tout ce qui se passe autour de nous, comment peut-on  transformer notre sensibilité en un état réceptif de conscience. Comment quelqu’un peut accepter que le temps passe tout en essayant de vivre dans son flux.  Une de ses citations en parle le mieux : ‘A la fois temporellement et formellement, la partition joue avec la logique et ses propres proportions. Ceci se fonde sur les éléments de construction essentiels de mon travail : chercher une structure ou des moyens de notation qui se comportent de la façon la plus vivante possible ; au final, c’est quelque chose de vivant qui est observé. ‘ 2

1) traduction du entretien avec Marion Daniel, janvier 2012
2) jorinde voigt, projektbeschreibung : watermill center, n.d., repris in Jorinde Voigt, Nexus, op. cit., p.14.
 

My new tumblr. Des articles sur des artistes contemporain .
off-art-daily:

17.10.2012
Jorinde Voigt

Jorinde Voigt, artiste Allemande, née à Frankfurt en 1977. Elle a suivie des parcours différents avant de se consacrer à l’art. De 1996-97 elle a étudié la Philosophie et la Littérature Allemande avant de changer pour la Philosophie et la Littérature Comparative. En 1999 elle a commencé son parcours d’artistes dans des différentes écoles telles que : Royal College of Art à Londres et University of the Arts à Berlin. En 2004 elle reçu un Master en Arts Visuels à Berlin. 
Jorinde Voigt conçoit des structures graphiques immenses qui utilisent des algorithmes. Elle dit, ‘Pour moi, le dessin n’est pas du dessin, c’est de l’écriture de texte. C’est de l’écriture dans une forme très élargie, bien sur. Mais c’est seulement par cette forme très élargie d’écriture qu’un niveau visuel apparaît dans l’écriture d’après un algorithme, qui révèle d’autres informations sur le contenu’1
Elle crée des dessins en utilisant des mediums traditionnels ainsi que le collage. Son style se repose sur un système de notation qui consiste de chiffres et de textes qui traduisent les activités fictives et factuelles. Elle enregistre des situations grâce aux schémas et aux couleurs. La feuille de papier est transformée en espace imaginaire et en même temps en carte visuelle des mouvements et des différents éléments. L’artiste fournit des signes abstraits grâce aux quels elle détournes les réflexes de consommation des images et renvoie le spectateur à sa propre perception. Son but est que l’image déclenche auprès de ce dernier des représentations. On peut supposer que Jorinde Voigt se base sur des questions fondamentales. Avec tout ce qui se passe autour de nous, comment peut-on  transformer notre sensibilité en un état réceptif de conscience. Comment quelqu’un peut accepter que le temps passe tout en essayant de vivre dans son flux.  Une de ses citations en parle le mieux : ‘A la fois temporellement et formellement, la partition joue avec la logique et ses propres proportions. Ceci se fonde sur les éléments de construction essentiels de mon travail : chercher une structure ou des moyens de notation qui se comportent de la façon la plus vivante possible ; au final, c’est quelque chose de vivant qui est observé. ‘ 2

1) traduction du entretien avec Marion Daniel, janvier 2012
2) jorinde voigt, projektbeschreibung : watermill center, n.d., repris in Jorinde Voigt, Nexus, op. cit., p.14.
 

My new tumblr. Des articles sur des artistes contemporain .
off-art-daily:

17.10.2012
Jorinde Voigt

Jorinde Voigt, artiste Allemande, née à Frankfurt en 1977. Elle a suivie des parcours différents avant de se consacrer à l’art. De 1996-97 elle a étudié la Philosophie et la Littérature Allemande avant de changer pour la Philosophie et la Littérature Comparative. En 1999 elle a commencé son parcours d’artistes dans des différentes écoles telles que : Royal College of Art à Londres et University of the Arts à Berlin. En 2004 elle reçu un Master en Arts Visuels à Berlin. 
Jorinde Voigt conçoit des structures graphiques immenses qui utilisent des algorithmes. Elle dit, ‘Pour moi, le dessin n’est pas du dessin, c’est de l’écriture de texte. C’est de l’écriture dans une forme très élargie, bien sur. Mais c’est seulement par cette forme très élargie d’écriture qu’un niveau visuel apparaît dans l’écriture d’après un algorithme, qui révèle d’autres informations sur le contenu’1
Elle crée des dessins en utilisant des mediums traditionnels ainsi que le collage. Son style se repose sur un système de notation qui consiste de chiffres et de textes qui traduisent les activités fictives et factuelles. Elle enregistre des situations grâce aux schémas et aux couleurs. La feuille de papier est transformée en espace imaginaire et en même temps en carte visuelle des mouvements et des différents éléments. L’artiste fournit des signes abstraits grâce aux quels elle détournes les réflexes de consommation des images et renvoie le spectateur à sa propre perception. Son but est que l’image déclenche auprès de ce dernier des représentations. On peut supposer que Jorinde Voigt se base sur des questions fondamentales. Avec tout ce qui se passe autour de nous, comment peut-on  transformer notre sensibilité en un état réceptif de conscience. Comment quelqu’un peut accepter que le temps passe tout en essayant de vivre dans son flux.  Une de ses citations en parle le mieux : ‘A la fois temporellement et formellement, la partition joue avec la logique et ses propres proportions. Ceci se fonde sur les éléments de construction essentiels de mon travail : chercher une structure ou des moyens de notation qui se comportent de la façon la plus vivante possible ; au final, c’est quelque chose de vivant qui est observé. ‘ 2

1) traduction du entretien avec Marion Daniel, janvier 2012
2) jorinde voigt, projektbeschreibung : watermill center, n.d., repris in Jorinde Voigt, Nexus, op. cit., p.14.
 

My new tumblr. Des articles sur des artistes contemporain .
+
Lausanne
+
Vevey
+
Lausanne
+
Renens
+
Lausanne
+
Vevey
+
Vevey